Recherche 

MAN et les partenaires du groupe d’initiative de recherche AKTIV organisent la circulation routière

Des scientifiques présentent les résultats du projet AKTIV CoCar (véhicules coopératifs) chez le constructeur MAN à Munich.

Le 14 mai 2009, la Société MAN Nutzfahrzeuge et les entreprises participant au projet de recherche CoCar ont présenté les résultats de leur travail scientifique qui s’est étalé sur deux années. Les chercheurs se sont concentrés sur la question de savoir comment organiser la circulation routière de demain de manière plus sûre et plus efficace à l’aide de la technologie de téléphonie mobile existante. Les études ont porté sur la transmission en temps réel d’informations routières de véhicule à véhicule ainsi que des véhicules à l’infrastructure routière. Des informations rapides et précises sont indispensables L’élément décisif pour assurer l’efficacité des futurs systèmes est l’avertissement à temps des usagers de la route en cas d’obstacles ou d’éventuels dangers. Dans le cadre du projet CoCar mené par le groupe d’initiative de recherche AKTIV (Technologies adapta-tives et coopératives pour une circulation intelligente), les participants ont cherché pour cela à connaître les scénarios typiques de circulation issus des domaines: avertissement en cas de dangers, obstacles à la circulation, assistance à la conduite et gestion de la circulation. L’objectif du groupe d’initiative de recherche était de mettre à disposition à temps des informations liées à la sécurité routière, telles que, par exemple, l’avertisse-ment de l’extrémité arrière d’un embouteillage ou du freinage d’urgence d’un véhicule roulant devant sur la même file, aux véhicules circulant dans l’environnement proche. Grâce à cet avertissement du danger, il est possible d’éviter des accidents graves par télescopage et d’accroître nettement la sécurité routière. A partir de quatre scénarios, les participants du groupe d’initiative de recherche CoCar ont démontré sur le terrain d’essai de la MAN Nutzfahrzeuge à Munich comment de futurs systèmes d’avertissement pré-coce peuvent être mis en place. Pour cela, un camion MAN ainsi que deux voitures parti-culières de Daimler et VW ont été équipés de la technique correspondante. Avertissement en cas de freinage d’urgence: Un véhicule freine fortement. Cette information est transmise par le véhicule freineur à un serveur et est reçue par les véhicules se trouvant dans la zone dangereuse et équipés de la technique CoCar correspondante. Avertissement de l’extrémité arrière d’un embouteillage: Un véhicule envoie un avertissement dès que les feux de détresse sont allumés. Le serveur transmet l’information aux véhicules se trouvant dans les environs de la zone dangereuse et équipés de la technique correspondante. Les systèmes montés dans les véhicules analysent alors les informations précises de la position et le sens de la marche pour savoir si l’avertissement reçu est important ou non. Avertissement d’un véhicule d’intervention: Un véhicule envoie un avertissement dès que ses gyrophares sont allumés. Les véhicules roulant devant analysent ce message comme important pour eux et avertissent le chauffeur par le biais d’un pictogramme et de l’information calculée de la distance. Flux de données dans la centrale de la sécurité routière: Sur un écran, les visiteurs peuvent suivre quelles informations et données arrivent à la centrale de la sécurité routière et sont traitées à cet endroit. En exploitation réelle, la centrale de la sécurité routière peut fournir des recom-mandations aux usagers de la route en fonction du trafic sur les routes. Contribution à davantage d’efficacité dans les transports Il est prévu que le flux de transport et de circulation sur la route européenne continuera d’augmenter à l’avenir. D’ici 2025, des spécialistes s’attendent à une hausse du trafic d’environ 80 %. Simultanément, la pénurie croissante à long terme des ressources énergétiques conduira à rendre les transports de plus en plus cher. Le transport flexible, rapide et fiable des personnes et des marchandises par la route doit donc devenir aussi efficace que possible. L’encombrement de la circulation, la raréfaction des matières premières, les exigences croissantes de sécurité et la protection de l’environnement constituent les défis centraux. Parmi les constructeurs leaders, MAN apporte une nette contribution dans le but d’accroître continuellement l’efficacité des transports. Pour cela, la MAN Nutzfahrzeuge a investi en 2008 plus de 257 millions d’euros dans la recherche et le développement. Pour organiser activement le développement d’une mobilité durable, MAN travaille en coopération avec des universités et des partenaires de recherche tels que AKTIV dans le cadre de projets d’avenir pour optimiser l’efficacité des transports.