Entreprise 

MAN Nutzfahrzeuge et les partenaires du groupe AKTIV présentent les résultats de quatre années de re

Développement de systèmes d'assistance à la conduite destinés à réduire sensiblement les risques d'embouteillages et d'accidents sur les routes d'Allemagne.

Le 23 juin 2010, les partenaires du groupe AKTIV ont présenté les résultats de quatre années de recherche sur la piste d'essai de la section rhinoise du TÜV (TÜV Rheinland), à Mendig. Le groupe AKTIV avait pour mission d'étudier la sécurité et les moyens d'éviter les bouchons grâce à la communication embarquée.

Dans le cadre du projet AKTIV, le groupe MAN Nutzfahrzeuge s'est intéressé tout particulièrement au guidage transversal intégré et au freinage actif en cas de danger par intervention automatique des freins. Autre thème de recherche central : le comportement et la vigilance du chauffeur en relation avec l'utilisation des systèmes d'assistance. « La sécurité reste pour nous une priorité, au même titre que notre contribution à l'amélioration de l'efficacité des transports. A travers les systèmes développés dans le cadre du projet AKTIV, nous apportons dès aujourd'hui une contribution majeure à la diminution des accidents et des embouteillages », a expliqué M. Eberhard Hipp, Directeur du prédéveloppement chez MAN Nutzfahrzeuge et coordinateur du programme AKTIV. « Pour que les systèmes mis au point par nos équipes atteignent rapidement le stade de la série, les industriels et les responsables politiques doivent maintenant travailler main dans la main pour préparer les étapes suivantes. Pour le client, les systèmes d'assistance n'ont d'attrait que s'ils présentent un avantage économique en plus de l'aspect sécurité », a souligné M. Hipp.

Le freinage actif en cas de danger émet spontanément des signaux visuels et sonores à l'attention du chauffeur dès qu'il détecte un risque d'accident par télescopage. Afin de démontrer le fonctionnement du dispositif, les ingénieurs ont équipé un MAN TGX 18.540 de capteurs radar et vidéo. Ce système détecte en outre les obstacles statiques et déclenche une intervention automatique des freins si le chauffeur n'a pas réagi aux alertes précédentes. Certaines situations accidentogènes, telles que les queues de bouchons sur les autoroutes, engendrent régulièrement des télescopages graves qui pourraient être évités à l'avenir grâce à l'utilisation du freinage actif en cas de danger. Afin de garantir la meilleure acceptation possible, la vigilance momentanée du chauffeur et la situation sur les files voisines sont prises en compte dans le calcul des seuils de déclenchement des alertes et d'intervention des freins.

Le guidage transversal intégré développé par MAN Nutzfahrzeuge maintient automatiquement le camion sur sa trajectoire suivant une position prédéfinie. A cet effet, une caméra saisit le tracé de la voie ainsi que la position du camion. Les écarts par rapport à la position de consigne sont évités, voire réduits au minimum acceptable au moyen d'un correcteur transversal qui agit en continu sur la direction.

Le dispositif recourt en outre à des cartes numériques pour adapter la position de consigne du véhicule sur sa file à l'approche d'un virage. Enfin, des capteurs radar détectent les camions arrivant en sens inverse, ce qui a pour effet de décaler la position de consigne du véhicule vers le bord de la chaussée.

Aux abords des grandes agglomérations européennes, le réseau routier atteint déjà les limites de ses capacités. Les problèmes de circulation sont aggravés par différents obstacles, tels que les chantiers en cours sur les autoroutes, qui se soldent bien souvent par des bouchons. Sur les sections de travaux, la largeur restreinte des voies laisse peu de marge de manœuvre aux camions par rapport aux voitures, ne serait-ce qu'en raison de leurs dimensions.

MAN a entrepris de tester sur un prototype un pilote pour les sections de travaux. Le guidage transversal automatique du camion vient en aide au chauffeur sur les chaussées étroites et évite que le véhicule ne s'écarte de sa voie. Pour cela, le système intervient activement sur la direction. L'objectif de ce dispositif est d'éviter à l'avenir les accidents liés à une sortie de voie involontaire. Les autres usagers de la route peuvent dès lors dépasser sans danger des camions sur les sections de travaux et la circulation gagne en fluidité sur les tronçons concernés.

Le dispositif utilise une « Road Side Unit » qui transmet au véhicule des informations sur le tracé de la section de travaux, notamment les distances entre les aménagements latéraux et la voie. Un scanner laser monté sur le véhicule mesure également en permanence l'écart qui sépare le camion des équipements de bord de route. Le correcteur transversal pour sections de travaux maintient alors le véhicule dans sa voie avec précision en intervenant activement sur la direction. Le système est automatiquement désactivé dès que le chauffeur lâche le volant afin que celui-ci reste parfaitement concentré sur son véhicule.

Lors du développement de nouveaux systèmes d'assistance, il est essentiel de savoir si les systèmes seront acceptés et utilisés par les chauffeurs. Dans cette optique, MAN Nutzfahrzeuge a réalisé des essais avec des chauffeurs dans le simulateur de camion MAN de l'université technique de Garching. Ces tests reproduisaient les situations les plus classiques sur les routes. Les chercheurs ont étudié si les systèmes d'assistance avaient une influence sur la vigilance des chauffeurs lors des longs trajets. L'objectif du projet est de concevoir des systèmes d'assistance veillant à maintenir une activité suffisante du chauffeur pour éviter qu'il ne relâche son attention. Les essais en simulateur ont permis à MAN d'examiner l'influence du degré et du type d'automatisation sur la vigilance du chauffeur et d'en dériver des spécifications pour les systèmes d'assistance.

AKTIV signifie « Technologies adaptives et coopératives pour une circulation intelligente ». Ce groupe d'initiative de recherche allemand regroupe 28 partenaires : des constructeurs et fournisseurs automobiles, des entreprises électroniques, de télécommunication et de logiciels, des instituts de recherche ainsi que les administrations des ponts et chaussées. Dans l'objectif de rendre la circulation routière de demain plus sûre et plus fluide, les partenaires ont développé ensemble de nouveaux systèmes d'assistance à la conduite ainsi que des solutions pour gérer la circulation routière de manière efficace et pour assurer une communication appropriée de véhicule à véhicule ainsi qu'entre les véhicules et l'infrastructure routière.

Les partenaires du projet AKTIV sont : Adam Opel GmbH, Audi AG, AZT Automotive GmbH, BMW Group, Bundesanstalt für Straßenwesen, Continental, Daimler AG, Ericsson, Ford Forschungszentrum Aachen GmbH, Hessisches Landesamt für Straßen- und Verkehrswesen, l'Ecole supérieure des sciences techniques et économiques de la Sarre, IBEO, ifak e.V. Magdeburg, MAN Nutzfahrzeuge AG, PTV AG, Robert Bosch GmbH, Siemens AG, l'Université technique de Braunschweig, l'Université technique de Munich, Tele Atlas Deutschland GmbH, Transver GmbH, l'Université de Kassel, Vodafone Group R&D Germany et Volkswagen AG. De nombreux instituts de recherche et universitaires ainsi que diverses petites et moyennes entreprises sont en outre impliqués dans les travaux de recherche en qualité de sous-traitants.

Pour en savoir plus, consultez le site: www.aktiv-online.org

Pour obtenir de plus amples informations, connectez-vous sur: http://www.man-mn.com/presse