Relations investisseurs 

Exercice financier 2011 : MAN génère un chiffre d’affaires record

  • Chiffre d’affaires: 16,5 milliards d’euros (l’année précédente: 14,7 milliards d’euros)
  • Commandes reçues: 17,1 milliards d’euros (15,1 milliards d’euros)
  • Bénéfices d’exploitation: 1,483 milliard d’euros (1,035 milliard d’euros)
  • Rentabilité des ventes (ROS): 9,0 % (7,1 %)
  • Résultat par action des activités poursuivies: 4,62 EUR
  • Dividende proposé: en hausse à 2,30 EUR (2,00 EUR) par action
  • 155 520 véhicules vendus au total (+23 %)
  • MAN Latin America enregistre sa meilleure année à ce jour
  • Prévisions pour 2012: légère baisse du chiffre d’affaires pour Commercial Vehicles, mais augmentation pour Power Engineering

MAN SE a clôturé l’exercice financier 2011 par d’excellents résultats financiers. Le spécialiste des véhicules utilitaires et de l’ingénierie mécanique annonce une augmentation de 12 % de son chiffre d’affaires l’année passée pour atteindre un nouveau montant record de 16,5 milliards d’euros. Le Directeur général de MAN SE, Georg Pachta-Reyhofen, déclare : « 2011 a été une excellente année pour le Groupe MAN. Malgré l’incertitude persistante des marchés financiers, nous sommes parvenus à dépasser nettement les bons chiffres de l’année précédente. »

Les bénéfices d’exploitation ont augmenté de 43 % par rapport à l’année passée, atteignant 1,5 milliard d’euros, et la rentabilité des ventes est passée de 7,1 % à 9 %. Il en ressort que le Groupe MAN a encore enregistré une croissance rentable en 2011.

La direction de la société s’attend à une croissance économique mondiale très faible en 2012. Frank H. Lutz, Directeur financier de MAN SE, a déclaré : « En Europe, le marché des véhicules utilitaires devrait rester au même niveau qu’en 2011. Au Brésil en revanche, les ventes vont baisser. Globalement, le chiffre d’affaires du secteur d’activité Commercial Vehicles devrait baisser de près de 5 % tandis que le chiffre d’affaires du secteur d’activité Power Engineering devrait augmenter de 5 %. Pour l’ensemble du Groupe MAN, selon les prévisions, le chiffre d’affaires devrait légèrement régresser et entraîner un léger recul des bénéfices d’exploitation. La rentabilité des ventes devrait se maintenir au niveau moyen à long terme de 8,5 %. ». M. Lutz a ajouté que ces perspectives reposaient sur la capacité des gouvernements à stabiliser les marchés financiers et à empêcher l’incertitude économique de gagner l’économie réelle. Il a poursuivi en affirmant que MAN bénéficiait d’un fort potentiel de croissance à moyen et à long terme – plus spécialement au vu des opportunités offertes par la coopération avec le Groupe Volkswagen.

Commercial Vehicles

Le chiffre d’affaires record du Groupe MAN découle essentiellement du secteur d’activité Commercial Vehicles (comprenant MAN Truck & Bus et MAN Latin America), qui a enregistré une augmentation de 19 % de son chiffre d’affaires pour atteindre 12,6 milliards d’euros. MAN a vendu 155 520 camions et autobus au total, générant une rentabilité des ventes de 7,7 %.

Au cours de l’exercice considéré, MAN Truck & Bus a plus que triplé ses bénéfices d’exploitation qui ont atteint 565 millions d’euros. La division a pu s’appuyer sur sa position forte sur le marché des camions de plus de 6 tonnes en Europe, où elle se classe second dans le segment avec une part de marché de 18 %. MAN parvient ainsi à augmenter sa part de marché en Europe pour la sixième année consécutive. MAN est leader sur des marchés clés comme l’Autriche, la Pologne, la Roumanie et la Croatie. MAN est aussi numéro deux en Allemagne, au Danemark, en République tchèque, en Hongrie et en Suisse, pour ne citer que quelques pays.

MAN Truck & Bus a aussi enregistré une croissance dans les autobus de plus de 8 tonnes. Près de 14 % des nouveaux autobus immatriculés en Europe en 2011 étaient des modèles des marques MAN et NEOPLAN. En 2011, MAN Truck & Bus a livré à ses clients 83 418 camions et autobus au total, soit une augmentation de 38 %.

MAN Latin America a de nouveau été leader du marché au Brésil pour les camions de plus de 5 tonnes et a enregistré sa meilleure année à ce jour. Au total, il a vendu 72 102 véhicules, soit une augmentation de 10 %. Le chiffre d’affaires a augmenté de 14 % pour atteindre 3,6 milliards d’euros tandis que les bénéfices d’exploitation ont atteint 400 millions d’euros. MAN Latin America a également enregistré un nouveau record de production avec plus de 83 000 unités.

Cette année, la norme d’émission Euro V entrera en vigueur au Brésil pour les nouveaux véhicules utilitaires immatriculés. Par conséquent, MAN Latin America montera pour la première fois dans ses véhicules le moteur de la société soeur européenne MAN Truck & Bus. La marque MAN fera aussi ses débuts sur le marché brésilien en 2012. Le lancement de la gamme MAN TGX dans le segment des camions de plus de 400 chevaux, dans lequel MAN Latin America n’était pas encore représenté, offre de nouvelles opportunités commerciales.

Power Engineering

Le secteur d’activité Power Engineering (comprenant MAN Diesel & Turbo et Renk) est aussi resté à un niveau très élevé. Avec une baisse de 4 %, le chiffre d’affaires a légèrement baissé pour s’établir à 4,0 milliards d’euros, tandis que les commandes sont passées de 4,0 à 4,1 milliards d’euros. La rentabilité des ventes reste incontestablement un montant à deux chiffres : 12,8 %.

Le chiffre d’affaires de Power Engineering a été alimenté par MAN Diesel & Turbo dont la contribution s’élève à 3,6 milliards d’euros (-4 %). Le montant des commandes est passé de 3,5 milliards d’euros à 3,7 milliards d’euros et les bénéfices d’exploitation ont augmenté de 439 millions d’euros à 460 millions d’euros. La rentabilité des ventes a gagné un point pour atteindre 12,7 %.

La demande des compresseurs et turbines de MAN Diesel & Turbo a également été très forte. Dans le segment maritime, les commandes de bateaux-cargos, en particulier des gros porte-conteneurs, sont restés au début à un niveau élevé. Au second semestre, le secteur s’est concentré sur la construction de bateaux spéciaux, notamment des méthaniers pour le transport du gaz naturel liquéfié et des navires utilisés pour l’exploration off-shore. MAN Diesel & Turbo occupe une position très forte sur le marché des moteurs à deux temps pour les cargos de fort tonnage ainsi que pour les moteurs à quatre temps utilisés dans les bateaux spéciaux, entre autres. Cela a permis à MAN Diesel & Turbo de préserver sa position de leader sur le marché des moteurs de bateau malgré les conditions du marché difficiles et la concurrence accrue.

Le volume du marché des centrales électriques à moteurs diesel et à turbine à gaz est resté stable en 2011. L’intérêt des clients a augmenté non seulement dans les pays en développement et les pays émergents, mais aussi dans les pays développés, signe d’un changement dans les politiques de l’énergie. Les centrales électriques diesel et à turbine à gaz MAN conviennent tout particulièrement pour un couplage avec l’énergie éolienne et photovoltaïque. La combinaison de ces énergies pour créer des centrales électriques hybrides compense les fluctuations de production d’énergie renouvelable et garantit une fourniture constante d’électricité à faibles émissions.

Renk, le fabricant de réducteurs, de transmissions et de paliers a enregistré une légère baisse de son chiffre d’affaires qui plafonne à 389 millions d’euros (403 millions d’euros) pour l’exercice considéré. Dans l’ensemble, la société obtient de bons résultats. Les commandes qui ont atteint 456 millions d’euros ont nettement dépassé le chiffre d’affaires. Ses bénéfices d’exploitation ont augmenté de 52 millions d’euros à 53 millions d’euros et la rentabilité des ventes a progressé de 12,9 % à 13,6 %. En 2011, les activités ont porté principalement sur les réducteurs à usage marin et les réducteurs pour éoliennes.

Des facteurs exceptionnels entraînent une réduction du chiffre d’affaires net

Le chiffre d’affaires net du Groupe MAN se monte à 247 millions d’euros, soit une baisse de 475 millions d’euros par rapport à l’année passée. Cette baisse est due principalement à des dépenses résultant d’un accord entre MAN, IPIC et MPC portant sur la cession de Ferrostaal (perte de 434 millions d’euros). Les effets des investissements dans Scania ont aussi eu un impact négatif de 182 millions d’euros.

Orientation stratégique du Groupe MAN

Ces dernières années, MAN a poursuivi l’expansion stratégique de sa présence internationale et s’est positionné avec succès sur les marchés porteurs clés. Sa stratégie BRIC visait non seulement à tirer parti des opportunités du marché mais également à minimiser les risques liés aux variations cycliques des marchés. En 2012, MAN entend poursuivre cette stratégie.

Au Brésil, les ventes du MAN TGX débuteront au deuxième trimestre de 2012. Dès le début de cette année, MAN Latin America montera des moteurs MAN Euro V dans ses véhicules.

MAN ouvrira une nouvelle usine en Russie à Saint-Pétersbourg au premier semestre de 1012. Cette usine est conçue pour assembler environ 6 000 véhicules par an.

En Inde, MAN Truck & Bus a signé un contrat pour acquérir en totalité la société qu’il détenait en participation avec FORCE Motors. MAN assurera à présent seul la production et la vente du MAN CLA.

En Chine, MAN a acquis une participation de 25 % plus une part dans le fabricant de véhicules utilitaires chinois Sinotruk, avec lequel il lance la nouvelle marque en participation SITRAK dont les ventes devraient débuter en 2013. En mai 2011, MAN Diesel & Turbo a mis en service la deuxième partie de l’extension sur le site de Changzhou qui produit des turbomachines, des turbocompresseurs diesel à grand alésage et des composants des réducteurs Renk.

Un autre marché stratégique en pleine croissance est le secteur d’activité des moteurs externes. Les moteurs MAN sont également utilisés dans les machines agricoles, les véhicules chenillés et les yachts. Pour la première fois, le chiffre d’affaires de ce secteur d’activité a nettement franchi la barre des 300 millions d’euros pour s’établir à 335 millions d’euros.

Le Groupe MAN accorde aussi une grande importance stratégique à la recherche et au développement. La société y consacre plus de 4 % de son chiffre d’affaires. Les développements dans les deux secteurs d’activité Commercial Vehicles et Power engineering portent essentiellement sur la réduction des émissions, des systèmes d’entraînement novateurs et des carburants de substitution. Le secteur des véhicules utilitaires se concentre sur la technologie hybride. MAN produit des autobus hybrides Lion’s City depuis 2010. Les premiers essais sur le terrain dans des villes comme Munich, Paris et Barcelone ont montré des économies de carburant pouvant atteindre 30 %. Dans le secteur des poids lourds, les clients utilisent déjà les premiers prototypes de véhicules utilisés pour le transport sur courte distance.

Le secteur des moteurs diesel à grand alésage doit se préparer à l’entrée en vigueur des normes d’émission nettement renforcées de l’Organisation Maritime Internationale en 2016. Elles imposeront une réduction de 80 % des émissions de NOx par rapport à 2010. Ces normes très contraignantes imposent d’importants efforts de R&D. Néanmoins, avec sa technologie de recirculation des gaz d’échappement de deuxième génération, MAN Diesel & Turbo est le premier fournisseur au monde à pouvoir fournir des moteurs à deux temps répondant déjà actuellement à cette norme d’émission.