Responsabilité d'entreprise  |  Bus 

Des bus MAN économiques pour Hansea

Le parc belge impacte fortement l’environnement. Pour limiter la pollution de l’air, différents projets voient le jour. Le secteur du bus apporte lui aussi sa contribution à un meilleur environnement. Si une flotte totalement électrique n’est aujourd’hui pas réaliste, ni d’un point de vue économique ni sur le plan technique, Hansea croit toutefois dans un avenir écologique.

En guise de transition, la plus grande société privée de transport par bus de Flandre remplace son vieux parc par de nouveaux bus moins énergivores. Actuellement, plus de 16.000 bus circulent sur nos routes. C’est une flotte importante, ce dont le secteur se rend bien compte. C’est pourquoi des initiatives voient aujourd’hui le jour visant à réduire les émissions de gaz nocifs.

Hansea prend les devants

Avec 805 bus, le groupe Hansea est la plus grande société de bus privée de Flandre. Elle investit activement dans l’écologie en renouvelant sa flotte. Hansea a commandé 72 nouveaux bus chez MAN pour un montant de 15 millions d’euros. C’est la plus grande commande de bus enregistrée par MAN Belgique depuis 12 ans sur le sol belge. Les 72 exemplaires sont tous équipés d’un moteur Euro 6 et remplaceront des bus Euro 3 plus anciens. Ils seront exploités pour De Lijn.

En 2018, Hansea investira encore 4 millions d’euros supplémentaires, cette fois dans de nouveaux autocars et des bus scolaires. Là encore, les vieux Euro 3 seront remplacés par des modèles Euro 6.

Avec la norme Euro 6, la réduction des émissions d’oxydes d’azote (Nox) a fait un grand pas. « Des études montrent que la norme Euro 6 réduit considérablement les émissions de gaz d’échappement et de particules », explique Harry Hondius, spécialiste de la mobilité. « Pensez par exemple aux émissions d’azote. Un bus Euro 3 rejette autant d’azote que 25 bus Euro 6. La différence est énorme. » Les émissions de particules fines sont également extrêmement faibles dans le cas de véhicules diesel Euro 6, quasi impossibles à mesurer. De plus, les nouveaux bus diesel Euro 6 sont nettement plus silencieux que leur variante Euro 3.

« Nous avons spécifiquement choisi de renouveler notre flotte en privilégiant Euro 6. C’est actuellement la meilleure norme du marché », explique Luc Jallet, CEO de Hansea. « Nous croyons très fort dans les propulsions alternatives comme les moteurs hybrides et électriques, et nous examinons les possibilités de ces nouveaux systèmes pour nos services de mobilité. C’est pourquoi nos nouveaux bus Euro 6 ne constituent pas une fin en soi, mais une étape intermédiaire importante vers un environnement plus sain. »

Les bus MAN de Hansea sont préparés à tout. La construction du bus est si solide que la tôle ne se froisserait pas s’il venait à se coucher. Bien qu’un accident de cette envergure ne se soit jamais produit, Hansea estime qu’il est important d’intégrer le système dans ses bus. Et cela fait des années que Hansea a fait de la prévention un pan entier de sa philosophie.

A propos de Hansea

Hansea est la plus grande société privée de bus en Flandre et assure quotidiennement des liaisons urbaines et régionales pour le compte des sociétés de transport public De Lijn et TEC. Par ailleurs, Hansea est également active dans le transport scolaire et de personnel ainsi que dans les services d’autocars. En 2016, Hansea a réalisé un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros avec un effectif de 1.130 personnes et une flotte de 805 bus. Hansea compte 24 filiales, dont Autocars De Polder.

Cette année, Hansea achète 72 bus MAN écologiques.