Camion 

Aertssen achète 25 MAN Trucks

Le groupe Aertssen NV de Stabroek a pris possession des trois premiers MAN d’une série de 25

« La raison du choix de MAN Trucks s’appuie sur une étude approfondie et une comparaison des différentes marques du marché », déclare Mario Maes, Procurement & Trading Manager d’Aertssen.
« Tous les véhicules sont livrés par MAN Truck & Bus nv, filiale Wommelgem. Ils ont collaboré avec les carrossiers WAF, LAG, Baetens et Luyckx pour un choix optimal du type et de la version.»

L’offre d’achat 2017 porte sur différents types et configurations d’essieux : TGM, TGS et TGX en versions 4x2, 4x4, 6x4, 6x6 et en versions tracteur, véhicule porte-grue, camion porte-conteneurs, citernes et véhicules d’intervention. Il faut encore y ajouter deux dépanneuses 6x6 qui seront utilisées sur des chantiers étrangers. « Nous tenons toujours compte de tous les facteurs TCO importants », indique Mario Maes. « Il s’agit du rapport qualité/prix, de la consommation, de la flexibilité du point de service, des prix et de la disponibilité des pièces de rechange, des intervalles d’entretien et aussi de la valeur de revente. »

« Tous nos véhicules sont désormais équipés d’une boîte de vitesses automatisée, y compris les véhicules de chantier. Ceci donne davantage de confort au chauffeur. Avant d’effectuer ce choix, nous avons largement testé les véhicules. » Les poids lourds sont remplacés après 5 ans et feront l’objet d’un suivi précis avec MAN Telematics intégré dans la plate-forme numérique plus vaste afin de suivre la totalité de la flotte.

Aertssen possède sa propre division de formation des chauffeurs. La formation porte aussi bien sur l’utilisation optimale du véhicule que sur le CODE 95. MAN Telematics constitue à ce niveau un important outil.

Village des polders

Aujourd’hui, la troisième génération Aertssen dirige le grand groupe familial flamand en s’appuyant sur trois piliers : l’activité d’entrepreneur, les projets de levage et le transport/logistique. Plus de 650 collaborateurs et un parc de machines de haute technologie composé de quelque 1200 unités réparties sur les différents business units permettent de mener à bien tous les projets.

Marcel Aertssen est à l’origine de l’entreprise. Lorsque sa ferme a dû céder la place, en 1956, au port d’Anvers, il n’a pas déplacé son exploitation agricole mais a changé d’activité. Au lieu de labourer ailleurs, il a acheté un camion au rancart de l’armée américaine afin de collaborer à l’extension du port.

« Nos racines se situent en Flandre et c’est aussi là qu’est notre avenir », déclare-t-on chez Aertssen. « Nous continuons à nous profiler comme une société flamande, mais avec un ouverture sur le monde. Nous collaborons aussi à des projets internationaux, comme au Moyen-Orient où nous sommes impliqués dans l’aménagement de travaux d’infrastructure spectaculaires. »

Mais plus près de chez nous aussi, le groupe a été et est impliqué dans des projets importants tels que le Deurganckdok, la ‘Centraal Station’ d’Anvers, l’assiette ferroviaire du liefkenshoek et, récemment, l’extension du Zwin à Knokke, le réaménagement de l’E34 à Beerse et d’autres grands travaux de transport et de levage.

Dans quelques mois, Aertssen lancera les travaux d’un tout nouveau centre de distribution pour les machines de construction et agricoles à Verrebroek. Le groupe entend ainsi fortement étendre ses activités logistiques. Les pièces arrivent en pièces et sont assemblées sur place - et en fonction des besoins des clients - dans des ateliers disposant de ponts roulants. La proximité des terminaux roro et conteneurs sur la rive gauche font du Logistiek Park Waasland une base d’opération unique pour la distribution vers l’Europe, l’Afrique, la Russie et le Moyen-Orient.